C’est toute une équipe qui s’est réunie ce dimanche au Tendance, un club branché de Vienne : photographe bien sûr, photographe bis, coiffeuse, maquilleuse, mannequins, et bien sûr créatrice 🙂

 

Pour se préparer, Audrey a constitué un carnet de shooting, avec dessin de silhouette, inspiration make-up et coiffure. Imparable pour gagner du temps !

 

Parlons un peu de la créatrice :

Née 100 ans après Chanel – « c’est un signe », me dit-elle espiègle –   Audrey a suivi les cours de l’école Sup de Mode à Lyon, et travaillé ensuite comme costumière. L’envie d’indépendance se faisant sentir, elle décide de créer sa propre marque.

Quand elle a créé, elle avait surtout une envie : faire du sur-mesure. Ce qui l’intéresse, c’est de vêtir les trop petits, trop grands, trop gros, trop fins, etc.

Le monde du spectacle est encore toutefois très présent, c’est un peu par hasard : aujourd’hui, elle travaille régulièrement avec une troupe de cabaret itinérante « Divine Fantaisie », et pour la marque sexy au petit lapin…

Quand on lui fait une demande, Audrey commence toujours par faire un dessin.
Et oui, elle fait partie de ces créatrices qui ne peuvent pas dissocier dessin et couture/ réalisation du modèle. Elle le dit elle-même : si elle ne réalise pas le modèle qu’elle a dessiné, ou si elle dessine un modèle irréalisable, elle éprouve de la frustration !

Elle élabore elle-même ses patrons, d’après ses dessins. Sa petite touche ? la coupe !

Audrey aime aussi particulièrement les œillets.
Ses créateurs préférés ? Galliano, pour son travail chez Dior, Garbis Devar, Dolce & Gabbana pour Homme.

Une de ses plus folles réalisations ? Elle a participé à la création d’une poupée gonflable de 8m de haut, pour le Festival du Rire de Québec !

Pour découvrir le travail d’Audrey, il y a son site !

Et pour finir, quelques unes des photos finales, du photographe Sébastien Vella*

 

La suite : sur le Facebook d’Audrey.

*Sébastien Vella, photos sportives, book, mariages, baptème,etc. Plus d’infos : .