Iris Van Herpen au Musée des Arts Décoratifs de Paris

La styliste hollandaise fait partie des créateurs qui ont leur propre univers et qui ne créent pas de « vêtements » mais des œuvres conceptuelles à porter.

Elle défile pendant la Fashion Week de Paris, en tant que membre de la Chambre Syndicale de Haute-Couture, un privilège réservé à une poignée de maisons de couture. Privilège qu’elle a décroché à 27 ans, forte d’une vision forgée pendant ses études à ArtEZ University et auprès d’Alexander McQueen, tiens, un autre visionnaire !

Rétrospective Iris Van Herpen MAD Expo Paris (3)

IRIS VAN HERPEN : une visionnaire à l’univers bio-inspiré

S’il faut que vous ne reteniez que trois ou quatre choses au sujet d’Iris Van Herpen, alors les voilà.

Iris Van Herpen s’inspire de ce qui l’entoure, la nature principalement, mais surtout ses écosystèmes, ses réseaux, de l’infiniment petit, à l’infiniment grand.

Elle travaille avec des artistes d’autres disciplines, en particulier l’architecte Philip Beesley. Avec lui, elle expérimente, en perpétuelle recherche d’effets nouveaux, de matières insolites, en utilisant les nouvelles technologies comme les savoir-faire traditionnels. Elle travaille par exemple le Suminagashi, une technique traditionnelle japonaise de dessin de marbrures à l’encre !

Rétrospective Iris Van Herpen MAD Expo Paris (4)

Parmi ses matières de prédilection, l’impression 3D, le plexiglas, le PET et le plastique recyclé, et l’organza … de verre : de fines lamelles contrecollées, aériennes et résistantes, inattendues et incroyables.

Un travail de précision et de patience, pour un rendu absolument merveilleux.

Les silhouettes d’Iris Van Herpen sont principalement des robes. Soit très courtes soit très longues, rythmées de motifs qui évoquent les dessins des carapaces d’insectes ou de motifs plus abstraits.

Rétrospective Iris Van Herpen MAD Expo Paris (10)

L’exposition

L’exposition Iris Van Herpen du Musée des Arts Décoratifs (MAD !) a été pour moi une grande claque. 

Je connaissais mal son parcours, bien que ses robes en relief m’aient déjà interpellée. 

L’exposition est magnifique et dès la première salle, je me suis senti embarquée dans un monde parallèle au nôtre. L’exposition se veut immersive et je crois que l’espace sonore, que l’on doit à Salvador Breed, y est pour beaucoup.

L’ambiance, la musique, l’éclairage, la « mise en scène », tout était en phase avec le travail d’Iris Van Herpen. 

En termes de ressources présentées, j’ai cependant regretté la longueur des vidéos proposées, surtout au premier étage. Trop longues, elles freinent la dynamique de visite, surtout étant donné le succès de l’exposition et donc du nombre de visiteur !
Je n’ai pas pu toutes les regarder, c’était source de frustration !

Rétrospective Iris Van Herpen MAD Expo Paris (7)

Une maison Haute-Couture ?

Ce qui est devenu la Chambre Syndicale de la Haute-Couture est né à Paris en 1868. Parmi les premiers couturiers Haute-Couture figurait Charles F. Worth. Il était le premier couturier à faire défiler ses modèles, à proposer du fait-main sur-mesure comme mode de luxe et à imposer sa vision à ses clientes, saison après saison.

Voici ce qu’il faut retenir aujourd’hui pour comprendre comment obtenir le label de Haute-Couture :

  • Une maison de Haute-Couture défile deux fois par an au minimum, et présente à chaque fois au moins 25 modèles originaux, réalisés à la main en utilisant des techniques et des matières souvent confidentielles.
  • Une maison de couture doit employer au moins 20 couturières et fabriquer ses créations à la main, dans ses propres ateliers parisiens.
  • Les ateliers doivent comporter une équipe Flou et une équipe Tailleur pour coudre les modèles.
  • Une somme pour adhérer : 10 000 €, sachant que l’adhésion ne vaudra qu’un an.

La liste des membres, notamment invités, change chaque année.
Une maison de mode ou d’accessoires doit avoir défilé 4 fois pour déposer son dossier de candidature au titre de Maison de Haute-Couture.

Rétrospective Iris Van Herpen MAD Expo Paris (2)

Le Musée des Arts Décoratifs en quelques mots

Un de mes musées préférés. Je vais voir toutes les nouvelles expositions, et je suis rarement déçue. Tout au plus moins happée par certains thèmes – l’exposition sur les cheveux m’avait donné une sensation de malaise à la longue.

Il y a aussi une fabuleuse collection permanente, très riche en meubles de style.

Le musée existe depuis 1882. Il est installé dans l’aile Marsan du Palais du Louvre, avec vue sur le jardin et voisin prestigieux : le Louvre et sa pyramide transparente, que des milliers de touristes et parisiens photographient chaque jour.

L’exposition Iris Van Herpen est à voir jusqu’au 28 avril 2024.

Rétrospective Iris Van Herpen MAD Expo Paris (8)
Rétrospective Iris Van Herpen MAD Expo Paris (6)
Rechercher

À la Une

Réservez votre séance

Choisissez votre formule
Je vous envoie un bon cadeau ?



Bulles de mode

Vous aimerez aussi

Vous rêvez de devenir personal shopper ?

Vestes Cintres BD
bullesdemode_logo

Rechercher