«Un couturier c’est comme un compositeur. S’il n’y a pas de musiciens pour jouer sa partition, il ne se passe rien». François Lesage

 Aujourd’hui, le Duo Vernis est un hommage à ce grand artiste, décédé début décembre à 82 ans, alors qu’il venait de recevoir le titre de Maître d’Art par le Ministère de la Culture.

Les ancêtres des Lesage étaient brodeurs depuis 1868. Napoléon III, Charles Worth (l’inventeur de la Haute-Couture) figuraient parmi leurs clients.

Dans les années 20, c’est Madeleine Vionnet qui flashe sur les créations des parents de François, et leur confie l’exclusivité de ses broderies. C’est le début du succès et de collaborations avec Elsa Schiaparelli (rétrospective à NY actuellement), Paul Poiret, Jeanne Paquin, etc…

Le jeune François fait ses armes à Hollywood avant de reprendre la Maison familiale à la mort de son père en 1949. Il a 20 ans.

La passion Lesage pour la Haute-Couture s’exprime à travers une nouvelle génération!

Complice des plus grands : Christian Dior, Jeanne Lanvin, Pierre Balmain, Christobal Balenciaga, Yves Saint Laurent, Patou, Givenchy, François révolutionne la broderie en revisitant le savoir-faire traditionnel.

Sa touche : une innovation, de la fraîcheur,  grâce à l’utilisation de nouvelles matières, de nouvelles techniques. Pour préserver ce savoir-faire, Lesage ouvre son école en 1992, et est racheté par Chanel 10 ans plus tard.

Karl Lagerfeld figure parmi ses plus grands admirateurs : «Je ne conçois pas de mode sans broderie, ni de broderie sans Lesage».

Pour ce Duo Vernis, un bleu pâle, un motif fleur emprunté à François Lesage, un dégradé de jaune et blanc,un autre de blanc et vert, et une touche de rose.  Pour les vernis, par exemple : Bleu Nicki Minaj « Fly », Blanc « Funny Bunny », vert Gargantuan Green Grape, rose Nicki Minaj « Pink Friday » chez OPI, et Jaune craquelé Debby.