Une épure maximale, un sens certain de la ligne, une coupe faite pour flatter les formes. Des vêtements à la fois très modernes, pratiques pour une vie citadine, et intemporels. Les détails suivent ensuite les envies de la créatrice.« Comme je ne porte que mes créations, j’essaie pour chaque collection de dessiner les vêtements que j’ai envie de porter, ce qui me manque dans ma penderie. »

Pour cette collection par exemple, les clous sont très présents, sous des formes différentes : cylindriques, coniques, rectangulaires, …  et même détournés en imprimés, composante essentielle de l’ADN de la marque.

L’âme de la créatrice complète cet ADN, et de façon bien plus grande que chez d’autres créateurs. Pour bien comprendre Nathalie Chaize, il faut  donc connaître Nathalie.
Créatrice Lyonnaise, Nathalie Chaize a un parcours un peu particulier : elle a fait des études d’architecture, compromis idéal selon elle entre les mathématiques et la créativité, ses deux passions plus jeunes.
Cette rigueur, on la perçoit dans ses modèles, et depuis la première collection, avec par exemple cette robe  très épaulée, rééditée pour l’anniversaire.
La personnalisation de la marque franchit un nouveau pas lorsque la créatrice propose pour la première fois à Noël dernier, un rayon bibliothèque dans ses boutiques, avec les livres qu’elle-même a lus. Un moyen d’entretenir avec ses clientes une relation plus riche. Qui dit échange, partage, dit relations plus fortes, et induit donc une certaine fidélité. Dans un monde où les marques se  bousculent au portillon, c’est une stratégie plutôt bien vue, et efficace de créer du lien, et du sens, avec ses clients.Dans la même lignée, la créatrice propose aussi des compilations de musique, mais ce ne sont pas seulement que des coups de coeur. Ce sont les morceaux que Nathalie a écoutés pendant qu’elle dessinait la collection.
Chaque saison, les clientes peuvent donc imaginer Nathalie en train de créer, lorsqu’elles écoutent ces chansons. On dit souvent qu’on n’oublie pas une oeuvre lorsqu’on a rencontré le créateur. De la même façon que la pub nous marque plus lorsqu’elle suscite nos émotions, associer un des 5 sens à une création permet de toucher sa mémoire, et de tisser aussi des liens. Emotion –> élan vers la marque, et ce quelle que soit l’émotion. Pour bien comprendre, il suffit de voir que par exemple on peut ne pas aimer un film, et pourtant le trouver passionnant, et être passionné dans sa pensée, autant que si vous l’aimiez. Un petit conseil qui vous fera peut-être voir les choses autrement : essayez de décortiquer les raisons qui font que vous n’aimez pas un film, ou une chanson par exemple. Vous serez surpris(e) de pouvoir développer moults arguments !

Revenons-en à Nathalie Chaize. Pour l’hiver, la marque propose une série de blousons en cuir très bien coupés, avec le perfecto par exemple, ou la veste style Tailleur Chanel en façon python, avec col rond.

La robe est toujours très présente, avec des formes très simples, ou encore les exclusivité Printemps 2011, présentées en avant-première pour les Fêtes…

Jugez plutôt ce magnifique dos nu !

Chaque série de vêtements est déclinée dans plusieurs couleurs : vert, bleu, mauve, gris.

A noter cette saison : des mailles produites dans les ateliers anglais de Burberry, si douces qu’on meurt d’envie de s’en vêtir immédiatement.

J’ai aussi envie de vous parler des imprimés : tous les motifs sont dessinés par Nathalie elle-même, à partir de photos prises par son compagnon et elle.

La photo est une autre des passions de la créatrice, et l’ère numérique lui a ouvert des portes incroyables : elle retravaille en effet ses photos d’architectures, de monuments, de nature, pour obtenir des imprimés exclusifs, un brin psychédéliques, toujours très colorés. L’impression se passe ensuite en Italie, le plus souvent en jet d’encre, mais aussi avec la technique du cadre.

A noter enfin, l’Armoire Coups de Coeur, une étagère spéciale, où vous trouverez des séries limitées, des pièces de la saison précédente, à petits prix.

Petite Indiscrétion : la marque lance son nouveau site en février. A l’image de la stratégie de marque, il reflétera Nathalie, et sa personnalité, avec ses dessins, ses coups de coeur, et bien sûr ses livres, et compilations de musique.Quelques croquis, pour les fans d’illustration de mode (comme moi !) :

Détails de la collection « 50ème » :

D’autres images : ici.

Psstt : la marque a baissé ses prix il y a deux ans suite à une meilleure gestion de ses coûts de production… La collection devient donc tout à fait abordable 🙂 « Pour une nouvelle, c’est une bonne nouvelle » (Hihi 🙂 ).