Magnifique, fabuleuse, extraordinaire, tous les plus beaux adjectifs de la langue française ont été donnés pour qualifier l’exposition Dior qui a ouvert en grande pompe début juillet au Musée des Arts Décoratifs de Paris.
Il est évident qu’une exposition de cette importance, imaginez, une rétrospective, financée en grande partie par la maison Dior, sur 3 000 m², abordant le travail de Christian Dior himself et la réinterprétation de celui-ci par tous les grands stylistes couturiers qui lui ont succédé, une exposition de cette importance donc, est immanquable !

Exposition Dior 70 ans Paris Arts Déco (43)

Pourquoi vous devez prendre le premier train pour Paris…

J’exagère à peine ! Mais cette exposition vaut vraiment le détour, je vous assure ! 

La pièce maîtresse est peut-être le « Diorama« , ou un couleur sinueux qui vous emporte dans un arc-en-ciel de créations mode, parfums, chaussures, chapeaux, gants, etc. 

Diorama Couleurs Dior Expo Haute-Couture 70 ans

Ou alors préférerez-vous le mur des Toiles ? Mis en abyme par des miroirs au plafond, l’exposition dévoile aussi les « brouillons » de Haute-Couture sur toile blanche, étape indispensable dans la création histoire de vérifier les volumes, les proportions avant d’utiliser le tissu final, précieux.

Exposition Dior 70 ans Paris Arts Déco Mur des toiles Dior

Ou encore le mur des créations hommage au tailleur Bar, celui qui lance la maison en 1947, et qui fera dire à la rédactrice en chef du Harper’s Bazaar, Carmel Snow (plus d’infos dans le livre Impératrices de Mode), « Dear Christian, your dresses have such a New Look ! » – vous connaissez l’histoire –  le mur donc qui rassemble une cinquantaine de créations Haute-Couture de Givenchy, Chanel, Louis Vuitton par Nicolas Ghesquière, Rochas, Dries Van Noten, Comme des Garçons, Balenciaga, etc.

Exposition Dior 70 ans Paris Arts Déco - Hommage Tailleur bar

A moins que ce ne soit la reconstitution en lumière de l’hôtel particulier Dior au 30, Avenue Montaigne ? Ou encore le couloir des innovations Dior ? Un couloir dont la scénographie est particulièrement réussie, avec un jeu de miroirs, de reflets, et de bandeaux Leds qui s’illuminent progressivement, donnant un côté irréel aux créations qui semblent flotter dans leur espace. 

Exposition Dior 70 ans Paris Arts Déco Couloir LEDS

Non, je sais ! Si vous sautez dans le premier train, c’est pour la pièce finale, surprenante, éblouissante, avec toutes ces créations à broderies, sequins, strass et autres artifices argenté, dorés, lamés, une pièce dédiée aux robes de tapis rouge, le clou final, la pièce montée de l’exposition.
Il y a même la robe portée par Rihanna au Festival de Cannes 2017 !!! Une merveille de simplicité et d’élégance, décolletée ce qu’il faut, et assagie par un manteau immaculé lui aussi (à gauche sur la photo).

Exposition Dior 70 ans Paris Arts Déco Robe Rihanna

La scénographie est incroyable, avec des jeux de lumières et de musique qui font du décor de la grande galerie du Musée un élément à part entière de l’exposition. Les couleurs changent, les reflets sur les robes aussi, c’est féérique !

Exposition Dior 70 ans Paris Arts Déco - Féérique

La plupart des robes et créations sont exposées sans vitrine, ce qui permet de vraiment bien les observer, c’est inestimable ! 

Quelle belle exposition, quelle formidable démonstration de richesse de création, de savoir-faire, de Haute-Couture française ! Précurseur, LVMH a su reconnaître, valoriser et miser sur ce patrimoine en or pour racheter la marque au groupe Boussac, le financeur de Christian Dior en 1947, et réinventer Dior dans les années 80. Chapeau bas, M. Arnault ! 

Mon seul regret ? 

Le côté pièce montée justement de la dernière salle … Difficile de voir ces merveilles dressées à plus de 5 mètres de hauteur !

Exposition Dior 70 ans Paris Arts Déco - Dernière salle

Bref, vous l’avez compris, prévoyez de passer des heures (trois c’est un minimum si vous aimez la belle couture, les robes de princesse, l’histoire de la mode) dans cette exposition, munissez-vous de votre appareil photo (oui oui oui !!!! c’est si rare que ça vaut le coup d’être mentionné !
Psst : la maison Dior vous remerciera de la publicité que vous ferez gratuitement pour elle sur les réseaux sociaux 😉

Et PRO-FI-TEZ !

Bonne expo! 

Dior, couturier du Rêve, jusqu’au 7 janvier 2018. Plus d’infos : Musée des Arts Décoratifs de Paris.

PS : Ne perdez pas 7 euros pour aller voir l’exposition Mark Shaw en lien avec l’expo, c’est très cher pour quelques photos, même si celles-ci sont superbes !