Mode City est un salon consacré à la lingerie, au swimwear, et au homewear. J’ai eu l’occasion d’en parler un peu ici, notamment dans le cadre de ma recherche du maillot idéal…
Interfilières par contre, ne vous a pas encore été présenté. C’est un salon qui a pour vocation de rassembler les différents fournisseurs de perles, rubans, élastiques, tissus, desssins, etc… bref, tout ce qui permet de créer ensuite un produit fini (soutien-gorge, culotte, chemise de nuit, etc.)
Si vous avez encore du mal à saisir, c’est simple, le sous-titre du salon est très évocateur : Where it all begins (là où tout commence). Ca fait rêver non?
Ces deux salons fonctionnent ensemble depuis quelques années déjà, avec cependant des identités très différentes. Cette tendance va encore se renforcer l’année prochaine, en juillet. 
Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler des animations respectives de ces deux salons.
A Interfilière, j’ai particulièrement apprécié le « Fashion Way ». Il s’agissait d’un parcours à travers les tendances de demain. Une vidéo et conférence reprenaient ces grandes orientations, pour aider les professionnels. 
Vous n’y étiez pas ? Alors voici les points abordés, en exclusivité 😉
Les secteurs qui marchent et ont tendance à croître encore : 
– Shapewear (les gainants), une tendance lourde ces deux dernières années, en termes de lingerie et de maillots de bain (cf La Perla, qui lance Shapecouture…)
– Sleepwear et loungewear (vêtements pour dormir et vêtements d’intérieur)
– Garde-robe d’été, par-dessus le maillot de bain (matières légères et transparentes, formes fendues et courtes)
Les qualités que réclame le consommateur :
– Légèreté, souplesse pour un confort quotidien
– Effets de décoration placée (guipure, incrustations)
– Structure / architecture et géométrie (dans les motifs et les décors)
– Jeune et sexy (« lolita » toujours très présente)
– Confort
– la Couleur !
Sur le Salon Mode City, c’est l’espace Bubble que j’ai particulièrement apprécié. C’était un bar à oxygène, accompagné d’une aire de repos très apaisante. 
J’ai aussi aimé le dialogue qui existait entre cet espace, et l’espace d’accueil du visiteur.
A l’entrée, il y avait en effet une mini-exposition d’articles, dans l’obsucrité, éclairés par des formes évanescentes, mi-méduses, mi-champignons.
Une plongée dans un ailleurs, très aquatique (c’était le thème de l’année). 
On retrouvait d’ailleurs ce thème dans les défilés lingerie et maillot de bain. Voici quelques images du défilé Lingerie (impossible de vous dire les marques par contre!).

 

D’autres images ? c’est .

Attention, les photos ne sont pas libres de droits, merci de m’écrire si vous souhaitez les utiliser.