Lors de mon dernier déplacement à Paris, j’ai eu le plaisir de découvrir le nouvel écrin des collections de bijoux fantaisie de Philippe Ferrandis, situé Passage Jouffroy.

Boutique Philippe Ferrandis Jouffroy Paris

Les passages, ces jolis lieux de ballade citadine

Ah, les passages… Ces lieux de charme qui m’ont toujours fait rêver petite fille, pour lesquels je voue une admiration depuis la découverte du passage Pommeraye à Nantes…

Un passage, c’est souvent une rue couverte et carrelée, peuplée d’échoppes anciennes, habitée par des boutiques originales et insolites. Passage Pommeraye, il y avait (toujours ?) la boutique Réunion des Musées Nationaux, et ses trésors de catalogues d’exposition et d’objets dérivés, et une boutique de jouets fabuleuse. A Lyon, passage de l’Argue, en plein centre ville aussi, on trouve Violette et Berlingot, jolie boutique de bonbons et confiseries, ou encore Parapluies Crozet, une référence du parapluie et de l’ombrelle à Lyon, et une multitude de magasins de bas/collants, chapeaux et éventails. Le passage de l’Arg-ssessoire ? 😉

Aujourd’hui, direction Paris, pour le passage Jouffroy, voisin du Musée Grévin, sur le Boulevard Montmartre. C’est là que Philippe Ferrandis, habitué des lieux insolites – je vous ai déjà parlé de sa boutique-atelier avenue Daumesnil, dans les arcades de l’ancienne voie ferrée – a choisi d’implanter sa nouvelle boutique.

« Cette boutique, c’est un peu un caprice », me confie Philippe, sur un ton espiègle. « A l’origine, elle était occupée par Abel, ancienne maison de parapluies et ombrelles. Quand j’ai su qu’elle était libre, j’ai foncé.

Intérieur Philippe Ferrandis Jouffroy

La boutique était dans son jus, il a fallu trois mois de travaux pour la remettre en état, sans toucher aux boiseries, qui sont incroyables. On a « juste » poncé et huilé le bois pour l’éclaircir et lui donner de l’éclat. Ca n’a pas été une mince affaire car les ébénistes ont dû démonter entièrement les panneaux de la vitrine et refaire les pièces manquantes ou cassées. Les placards ne coulissaient plus, ils ont été réparés. Je leur ai aussi demandé de créer du mobilier pour la boutique, inspiré par les formes des boiseries des murs ».

Le résultat est magnifique, avec une touche d’orange originale et rafraîchissante pour un mur de fonds de niches, qui modernise le bois et ses moulures à la 1900. A l’arrière, une petite pièce tapissée d’insectes et de papillons sur fonds turquoise – « une création Christian Lacroix » – guide le visiteur jusqu’à un immense miroir-présentoir.

Boutique Bijoux Philippe Ferrandis Jouffroy

A gauche, un escalier en colimaçon, très raide, « il a fallu créer une rampe, il n’y en avait pas ! » me confie Philippe, mène à un étage aménagé comme un salon. En l’occurrence avec des meubles et des tableaux venus de chez Philippe lui-même, qui sont à vendre ! « Sauf le bureau en galuchat vert, c’est un meuble rare et je l’aime beaucoup ».

Esprit Salon Boutique Philippe Ferrandis Bijoux

Philippe Ferrandis Bureau Galuchat Boutique Paris

Un secrétaire chinois chiné (!) à Paris, des boîtes ciselées comme de la dentelle ramenées du Japon.
« Cette boutique c’est un mélange d’influences », à l’image du travail de Philippe. Il a d’ailleurs créé pour la boutique une collection d’objets de décoration en fer forgé et en porcelaine blanche, des boîtes laquées à la manière asiatique, mais dans les couleurs Ferrandis, ornées de pierres fines, et des bougies aux senteurs précieuses, qui viennent tenir compagnie à la première création de la maison, Ambre Céleste.

Bougies Philippe Ferrandis

PSSST … Quelques mots sur la collection de bijoux Philippe Ferrandis de l’hiver 2015!

Inspiré par Paris, Philippe Ferrandis dévoile une dizaine de thèmes : Miss Vendôme, Nuit à Versailles, Jazz à Saint Germain, Pluie sur les pavés, Brume sur Ma Tour Eiffel, etc., chacun l’expression d’une énergie, d’un quartier, d’une atmosphère de la capitale, et quelque part de l’été d’esprit de la Parisienne selon Philippe Ferrandis.

La collection est partie d’une pièce, créée à l’origine pour une exposition à Bijorhca : une boucle d’oreille chandelier impressionnante, que Philippe Ferrandis a exagérée pour Nuit à Versaillles.

Nuit à Versailles Philippe Ferrandis

Ma parure préférée ? Vernissage à Beaubourg, pour ses lignes graphiques et épurées, et pour ses perles, dans la lignée de la collection Tahiti, de l’été 2014.

Vernissage à Beaubourg

D’ailleurs, la perle, surveillez-la, conseil de Personal Shopper, elle va envahir la mode. Chanel a un peu officialisé les choses avec sa collection de ras de cou, mais ce n’est pas fini !