Fidèle du salon, Bulles de Mode a le plaisir de vous faire part de l’anniversaire du partenariat avec Eclat de Mode. Deux ans déjà !
Pour célébrer cette collaboration, j’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui en exclusivité l’exposition « La Prison des Fées » (« Walled in Fairy »).

Eclat de Mode présente à chaque édition le travail d’un illustrateur, photographe ou artiste à l’entrée du salon, pour accueillir ses visiteurs. Rappelez-vous du travail de Nikita.

Pour janvier, c’est le travail de la photographe française Laurence Laborie qui sera présenté.

Laurence Laborie ?
L’image, Laurence la découvre par hasard, grâce à un Instamatic* égaré sur un banc public (*un appareil photo iconique développé par Kodak dans les années 60). Des études en ingénierie, beaucoup de voyages, un tour par le mannequinat, et c’est la Révélation : Laurence choisit d’être photographe professionnelle. 

 Photo : http://jardindesprit.forumgratuit.fr
Elle aime à travailler la Lumière en studio, après des expérimentations en extérieur. « La lumière que je choisis pour chacun de mes shooting est l’élément qui va m’offrir la liberté de capter la beauté et l’émotion. La femme que j’aime évoquer est fragile mais séductrice, habitée et libre, elle occupe l’espace par sa présence ».

L’univers poétique qui en résulte est à la fois évanescent et aérien, sobre et élégant.

Primée en 2007 et 2008, Laurence Laborie travaille aujourd’hui avec les marques et magazines les plus prestigieux : Baume & Mercier, Messika Joaillerie, Make up for Ever, L’Oréal, Vogue, L’Officiel, Elle, Harper’s Bazaar, etc.

L’exposition Eclat de Mode Janvier 2012 

Pour le salon de janvier, Laurence Laborie présentera une série de photographies de femmes mises en scène comme des bijoux, dans un écrin d’étoffes transparentes, comme des voiles en mouvement, saisies dans la légèreté de l’instant.

Capturée dans la photo, la femme représentée par Linda Hardy et Sophie Nielander, apparaît comme un esprit, une fée emprisonnée dans le cadre…

Photo : Styliste Yiqing Yin, Make-Up Guilaine Frichot.