Les culottes menstruelles ou culottes de règle sont à la mode. Je reçois en ce moment chaque jour un communiqués de presse pour me parler d’une nouvelle marque ! Il faut dire qu’elles bouleversent le marché des protections féminines.
Pour le coup on entend tout à leur sujet, alors en partenariat avec la marque lyonnaise – cocorico ! – Loop, voici quelques informations pour vous donner peut-être envie d’essayer vous aussi !

Bien dormir pendant les règles

Les culottes de règles sont confortables : VRAI !

Bien qu’elle soit un peu plus épaisse qu’une culotte classique, la culotte menstruelle vaut toutes les serviettes et les tampons du monde, en particulier la nuit !
Celles qui ont déjà mal dormi dans l’angoisse d’un débordement + taches sur les draps lèvent le doigt ! Avec les culottes de règles flux abondante (équivalent trois tampons), on peut enfin dormir sereinement, car elles sont anti-fuites.

De plus, les culottes périodiques sont fabriquées dans des matières qui respectent la peau.
Par exemple chez Loop, née à Lyon il y a trois ans, il y a trois couches de tissu, en coton contre la peau, puis un molleton en nylon et polyester hyper absorbant et anti-odeurs et enfin une couche imperméable mais respirante en polyester seul, qui correspond à l’extérieur de la culotte.
L’emploi du polyester explique aussi qu’elles sèchent très vite !

Les culottes de règles sentent mauvais : FAUX

Car elles sèchent très vite donc, et ne dégagent pas de mauvaises odeurs grâce à la couche médiane de nylon/polyester, en tout cas, pas plus qu’une culotte classique ^-^ , mais bien sûr il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une culotte, et donc qu’il faut la changer tous les jours, flux abondant ou non, comme une lingerie classique !

Les culottes de règles sont moches : FAUX !

Depuis qu’elles ont été inventées, elles ont aussi choisi d’être stylée. La bande absorbante se trouve entre les jambes, ce qui n’empêche pas la coquetterie d’une ceinture dentelle par exemple. Les culottes menstruelles ont aujourd’hui beaucoup d’allure, et ne dévoilent absolument pas leur fonction principale !

Il existe d’ailleurs plusieurs modèles. Chez Loop, on peut compter sur des strings, des tangas, des shortys, des culottes classiques, des boxers, etc.

Même si la plupart des modèles sont noirs, on le comprend facilement, certaines marques comme Loop proposent aussi des culottes plus colorées : rose, mauve, imprimé fleuri (édition limitée) et même bleu canard pour la nouvelle ligne de culottes et shorts périodiques de sport !

Coup de cœur aussi pour leurs maillots de bain de règles pailletés !

Les culottes de règles sont réservées aux filles minces : FAUX !

Certains modèles vont jusqu’au 3XL, même les modèles à dentelle, chez Herloop par exemple.
POur ce qui est des modèles, la marque est d’ailleurs une des seules du marché à proposer un modèle de string de règle !

Les culottes menstruelles sont réservées aux femmes et aux mamans : FAUX !

Il existe des culottes pour tous les types de flux, du plus léger au plus abondant. La collection de la marque Loop intègre des modèles pour les adolescentes. Toutefois, la marque Loop se positionne aussi comme spécialiste de la lingerie pour les jeunes Mamans avec une gamme pensée pour elles. Ah, si j’avais eu ça pour ma troisième !!!!!

Les culottes menstruelles sont chères : VRAI ET FAUX

Oui c’est un investissement, comparable à l’achat d’une culotte en dentelle d’une belle marque de lingerie (à partir de 25 euros, jusqu’à 60 euros en fonction des marques), mais la plupart des marques, dont Herloop, proposent des packs à prix dégressifs pour 2 ou 3 culottes achetées en même temps. Et on peut même choisir les modèles de culotte du pack !

Bien sûr, c’est surtout sur le long terme qu’il faut réfléchir. En en prenant soin, vous les utiliserez durant plusieurs mois. Si on considère qu’on utilise un pack de serviettes hygiéniques par mois, c’est-à-dire entre 1,50 et 3€, on va dire 2,5€ pour simplifier, ca veut dire qu’en moins d’un an (10 mois pour une culotte menstruelle à 25€), vous avez compensé l’achat des serviettes !

Je n’ai jamais essayé les serviettes hygiéniques lavables, mais c’est comparable je pense, dans la mesure ou un pack de 10 est à 30€, soit l’équivalent à peu de choses près d’une culotte, ça revient à peu près au même. La facilité d’entretien en moins pour les serviettes 🙂

Les culottes périodiques demandent beaucoup d’entretien : FAUX !

Elles sont lavables comme des culottes classiques. Il faut simplement prendre la précaution de les rincer avant de les mettre en machine (30-40°), de les protéger dans un filet et de les faire sécher naturellement. Pensez d’ailleurs à les protéger dans un filet, comme vous le feriez avec une lingerie délicate, pour optimiser leur durée.

Culotte menstruelle lavable

Les culottes de règles sont écologiques : VRAI !

Car utiliser une culotte menstruelle c’est éviter premièrement que des serviettes hygiéniques soient produites, avec leur quota de produits chimiques dangereux, comme vous avez pu l’entendre dans les scandales récents.
Car c’est aussi protéger la planète en évitant que des tonnes de serviettes hygiéniques soient jetées et ensuite enfouies sous-terre, puisqu’elles ne sont pas recyclables…

Ce que j’en pense !

Depuis environ douze mois, je porte régulièrement des culottes de règles. Après avoir essayé la cup et les tampons – pas agréables à porter pour moi – je les ai définitivement adoptées ! Depuis un an, j’ai progressivement investi dans plusieurs culottes, adaptées à des flux différents pour coller au rythme de mon cycle. Ce que j’aime dans les culottes Herloop, ce sont les couleurs, et les dentelles, qui changent des modèles noirs sobres basiques. Pour ce qui est du flux, je n’ai pas encore eu l’occasion de tester. Je mettrai à jour ce commentaire en fonction 🙂

Les petits bémols des culottes de règles : quand je travaille à l’extérieur, je privilégie parfois les serviettes malgré tout, car il n’est pas simple de changer de culotte en cours de journée… surtout le premier jour. Mais pour les autres jours ou quand je suis en télétravail ou en repos, c’est vraiment l’idéal !

Deuxième élément : il n’est pas toujours facile de « voir » si la culotte peut encore absorber ou non, en fonction du flux. Le fait que la plupart des culottes soient noires ne facilite pas la tâche, donc pour moi, le stress du « est-ce que ça va fuiter ou est-ce que j’ai encore le temps avant de changer ? » n’a pas disparu.

Et vous, vous avez testé ?