Chaque jour, je reçois plusieurs messages de personnes comme vous, qui se demandent comment devenir personal shopper. La télévision, avec des émissions comme LRDS, ou encore les marques qui se modernisent et proposent ce service à leurs clients mettent en avant ce métier, mais sans forcément l’expliquer, ni donner les bonnes pistes pour faire de cette activité un métier à part entière ! Alors voici quelques astuces, tirées de mon expérience de 10 ans comme Personal Shopper.

1. Commencez par être précis.s ! Un personal shopper n’est pas un relookeur.

Je vois souvent des amalgames entre les métiers de relookeurs.es, de conseiller.e en image, et le métier de personal shopper. Pourtant, ce sont des métiers très différents ! Cela se mesure très simplement en termes d’objectifs.
Le relooking intervient de manière très ponctuelle et éphémère.

Le conseil en image est quant à lui beaucoup plus intense et profond, puisqu’il touche à tout ce qui influence la perception que les autres ont de vous, et ce n’est pas seulement le vêtement ou les accessoires, mais aussi la confiance en soi, l’attitude, la démarche, etc.

Le personal shopping intervient à la fois pour des démarches ponctuelles – j’ai besoin d’une tenue pour le mariage de ma cousine – mais avec une dynamique pérenne – l’objectif est de respecter le budget et les attentes de la personne et donc quelque part de lui permettre d’acheter malin une tenue qu’il.elle pourra reporter facilement.

2. Ne confondez pas Mode et Style !

Si vous voulez devenir personal shopper, vous allez être confronté à cette confusion entre mode et tendances et style.
Le style n’est pas toujours à la mode ! Au contraire, ce qui caractérise le style, c’est justement son aptitude à durer, à rester, malgré les changements de la mode. En revanche, le style va se nourrir des nouveautés que la mode apporte, un peu comme on ajoute des épices en cuisine. Un bon personal shopper sait choisir des pièces adaptées à la morphologie de la personne qu’il accompagne et aussi à son style. Il ne peut absolument pas en faire abstraction, sous peine de voir la personne qu’il accompagne « déguisée » !

D’ailleurs, la plupart du temps, les personnes que j’accompagne ne veulent pas être à la mode ! Elles veulent trouver leur style. Et le style, c’est une histoire de personnalité ! Qu’on en ait conscience ou non, avoir du style c’est incarner les vêtements que l’on porte.

T-Shirt Lin Zèbré orange Pimkie

Un imprimé animal apporte très vite la touche de style intemporelle. Ou bien serait-ce la jupe en simili cuir ?

3. Ne faites pas de copier-coller !

Chaque personne qui vous contacte est unique. Elle a ses doutes, ses certitudes, ses complexes, ses envies, ses goûts, ses attentes. Elle ne peut être résumé à quelques éléments. Il est donc très important de prendre le temps de rencontrer les personnes qui nous contactent. Pour leur offrir le meilleur accompagnement possible ! Et bien sûr, on recommence de zéro à chaque fois !

4. Cultivez votre réseau de boutiques !

Les vendeurs et vendeuses des magasins sont vos ami.e.s ! Ils connaissent sur le bout des doigts les collections, les pièces en rupture ou en réassort, le rendu des tailles, les matières employées, les remises potentielles… Pour satisfaire la personne que vous accompagner, vous ne pouvez pas vous passer de leur collaboration !

Alors on soigne les équipes des boutiques. C’est important !

 

5. Formez-vous en permanence !

C’est vrai, devenir personal shopper, c’est facile. Pas besoin de diplôme, puisque le métier n’existe pas officiellement aux yeux de l’Etat français. Seul le métier de conseiller.e en image existe réellement.

Donc se dire personal shopper, c’est très facile. N’importe qui peut le faire. Mais bien s’occuper de conseiller quelqu’un en matière de style, c’est une autre paire de manches. Conseiller sans reproduire un quelconque style – le sien, ou un style vu dans un magazine / magasin – c’est difficile. Cela suppose de se mettre au diapason de la personne. L’écouter, la comprendre profondément, pour lui apporter la meilleure réponse possible à son questionnement.

Cela nécessite pour moi de se former. Je ne dis pas ça parce que je propose mon propre programme de formation au personal shopping, mais surtout parce que je crois qu’il est important de se former tout au long de sa vie, surtout pour un métier pointu comme l’est le personal shopping. Il y a des techniques, des savoir-faire, des compétences spécifiques indispensables !

J’espère que ces quelques conseils vous serviront pour vous mettre à votre compte comme personal shopper.
N’hésitez pas à commenter si vous avez des questions supplémentaires ! A très bientôt !