Souvent en cours d’accompagnement shopping, je me pose des questions sur le style. Il arrive que je fasse essayer la même chemise ou le même pantalon à plusieurs personnes.
Avec à chaque fois des surprises. Sur le premier, le pantalon par exemple aura un effet très couture, et un effet plus nuancé sur le deuxième.
A quoi cela tient-il ? Quelles caractéristiques peut-on extraire de ces vêtements particuliers, presque polymorphes ? Comment passer de la singularité d’un pantalon au conseil universel pour mieux vous accompagner ?

 

Pourquoi un pantalon est-il flatteur ou non?

C’est à force de me poser ce genre de questions que j’ai pu déployer une méthode de conseil en style qui fonctionne avec toutes les personnes que j’accompagne, quels que soient leur budget, leur style ou leurs attentes.
Je n’ai toutefois pas encore réussi à faire de même pour classifier chaque vêtement et le définir en matière de style par exemple. La tâche est trop complexe et longue !
Force est de constater que si la coupe flatte ou non une morphologie, c’est la personnalité de celui qui porte le pantalon homme, qui va l’incarner, qui lui donnera son style.

 

Des conseils pour choisir un pantalon homme !

Mais j’aimerais malgré tout vous donner quelques conseils pour choisir vos pantalons en fonction de vos contraintes personnelles ou professionnelles.

Le saviez-vous ?

Chénard, premier costume sans culotte Louis Léopold Boilly

Le pantalon est à l’origine porté pendant les années 1790s par les Révolutionnaires pour remplacer la culotte (on les appelle donc des Sans-Culotte), symbole de l’honni Ancien-Régime.
A la différence de la culotte, qui s’arrête au genou, le pantalon couvre toute la jambe. Il est le plus souvent confectionné dans une toile et est porté par les travailleurs et artisans.
Le port du pantalon se généralise dans le courant du XVIIIème siècle.
Les femmes n’ont pas le droit de le porter, une ordonnance du préfet de Paris est d’ailleurs prise en 1800 pour réglementer le port du pantalon par les femmes. Elle ne sera abrogée qu’en … 2013 !

Si je devais n’en acheter qu’un ?

N’avoir qu’un seul type de pantalon, c’est un vrai défi ! En fonction de votre métier, de votre style de vie, c’est presque impossible de se restreindre à un seul et unique type de pantalon !
Et pourtant, force est de constater qu’il y en a un qui est vraiment passe-partout, c’est le jean.

Le jean, valeur sûre

Jeans enroulés

Bien choisir son jean

Si vous choisissez votre jean dans une belle toile, que la coupe flatte parfaitement votre morphologie, alors il y a fort à parier que vous pourrez le porter dans toutes les occasions quotidiennes.

Jean Beige Homme Veste Grise

Personnellement, je ne suis pas fan des jeans déchirés ou trop délavés.
Je les préfère ajustés à la silhouette, ni trop longs ni trop courts – on peu éventuellement faire un ourlet.
Si vous ne voulez pas d’un brut ou d’un jean clair plus ou moins blanchi, partez sur un gris ou un beige / crème, plus originaux et tout aussi seyant et élégants si vous prenez la bonne taille.

La bonne taille de jean ?

Les poches ne s’affaissent pas sous la fesse, ni les genoux, il n’y a pas 15 cm de tissu autour des chevilles, et seul un doigt peut se glisser entre la ceinture et le corps. Si vous passez la main, passez aussi votre chemin !
Pour le travail, le jean n’est peut-être pas approprié ? Tout dépend de votre uniforme ou de votre dress-code. Beaucoup de professions sont désormais moins regardantes sur la tenue à porter, le jean gagne donc ses lettres de noblesses.

Jean au boulot ?

Si le port du jean est autorisé, donnez-lui un côté plus habillé en le mariant à une veste. Du blouson à la veste de costume, tout dépend ensuite du degré de formalisme que vous souhaitez apporter. Dans tous les cas, cela offre une palette de possibilités !

Le pantalon classique

Il a un peu perdu de sa superbe, le pantalon classique, car il reste surtout efficace avec la veste de costume coordonnée.
Mais il a le mérite d’apporter beaucoup de chic à une tenue. Peut-être trop, si vous le choisissez noir et le portez une chemise blanche. Dans ce cas, misez plutôt sur un pantalon bleu marine ou gris.
Pour plus d’originalité, tout en étant sobre, vous pouvez aussi miser des matières comme le velours, ou des couleurs moins vues, comme l’aubergine, le bordeaux, le rouille, le moutarde, etc.
Pantalon classique

Le chino

Un autre classique du vestiaire masculin, le chino, ce pantalon en sergé de coton clair. On le porte plutôt l’été, mais les marques en proposent désormais aussi l’hiver, et dans toutes les couleurs.  C’est un bon choix car il existe dans plusieurs coupes : slim ou skinny, pour suivre au mieux la jambe, ou bien encore droit ou carottes, si vous avez des rondeurs aux hanches.

Comment donner du style à un pantalon, même bon marché ?

Le style n’est pas une question de budget, je vous le dis souvent. Voici donc quelques conseils pour bien choisir votre pantalon, et le porter avec style, mais s’il était bon marché.
Comme pour les jeans, il faut d’abord veiller à bien le choisir, donc pensez bien à toucher la matière, pour vérifier son épaisseur (la densité de fils est un gage de qualité). Regardez-le aussi sur l’envers, pour vérifier la teinture. Est-elle uniforme ? Y a-t-il des taches ? C’est un indice de qualité également.
Enfin, évitez les usures artificielles, que ce soient des trous ou des délavages, qui vous donneront un côté négligé. C’est tendance peut-être, mais pas toujours élégant !
En haut, on structure : polos, chemise, T-Shirt ajusté impeccable, et blouson ou veste par-dessus, pour l’allure.
On peut aussi ajouter une ceinture, en veillant à l’harmonie des couleurs, mais aussi pour marquer la taille, important quand on est grand ou qu’on a des petites jambes.
Pour terminer, n’oubliez pas de porter des chaussures adaptées : pourquoi pas des baskets, mais des baskets de ville, ou bien sûr des chaussures de ville en cuir par exemple. La chaussure c’est ce qui ponctue une tenue !