Un mystère féminin dévoilé… Ce que révèle notre sac à main !

Jean-Claude Kaufman est un sociologue attiré par le mystère des sacs…
Comment s’explique l’importance croissante de cet accessoire, autrefois porté, d’après ses recherches, uniquement à la messe le dimanche?
Près d’un siècle d’émancipation des Femmes apportent des réponses, si bien que le poids du sac augmenterait en fonction du degré d’émancipation de la personne. (ben dis donc, je dois avoir un sacré level hihi !) Autant vous dire que je vais dévorer ce livre…
C’est étonnant comme le sac fascine, en particulier les Hommes ! Pourtant, y a rien de mystérieux là-dedans, c’est « juste » un objet pratique (et tellement mode, absolument indispensable en fait !) qui renferme les outils et objets dont nous avons besoin au quotidien !
Récemment, j’ai découvert l’exposition de photographies de Pierre Klein, le fils de l’artiste, « Elles vident leur sac ».
Une exposition constituée de tirages photos de natures mortes : le contenu de sac disposé sur un fond rose vif, et d’une vidéo, d’une trentaine de minutes, qui présente les entretiens réalisés par le photographe avec les propriétaires des sacs.
Très intéressant, et instructif, car il révèle l’état d’esprit des femmes, et leur personnalité. Etrange, à la question « vide-moi ton sac », 4 femmes sur 5 comprennent d’abord la phrase au sens figuré : « tu veux dire mes problèmes dans la vie ? ». Comme quoi le rapport au sac dépasse bien largement la simple fonctionnalité de transport !
Pour en revenir au contenu factuel des sacs, Moi par exemple. Oui tiens, parlons de moi 🙂
[fusion_builder_container hundred_percent= »yes » overflow= »visible »][fusion_builder_row][fusion_builder_column type= »1_1″ background_position= »left top » background_color= » » border_size= » » border_color= » » border_style= »solid » spacing= »yes » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » padding= » » margin_top= »0px » margin_bottom= »0px » class= » » id= » » animation_type= » » animation_speed= »0.3″ animation_direction= »left » hide_on_mobile= »no » center_content= »no » min_height= »none »][Mode parodique : ON : dixit Brice de Nice : j »‘te fascine hein? Viens on parle de moi « … OFF]
Bref, moi donc, je ne peux pas sortir SANS sac. C’est bête, mais sans sac, j’ai une impression de manque, presque une nudité. Le sac nous « protègerait » ? mais de quoi?
Le strict mininum pour moi : téléphone portable + kit mains libres, agenda + crayon (pour effacer les rdv reportés ou annulés, un super tip de ma première Maître de stage 🙂 ), carnet de notes + stylo, appareil photo compact, baume à lèvres, mouchoirs, déo, crème pour les mains, rouge à lèvres, chewing-gum ou bonbon pour l’haleine, porte-monnaie plein à craquer de tickets de caisse et cartes de fidélité,clés de voiture + papiers + bip + clés de maison, ibuprofène, clé usb, gel antibactérien, cartes de visite, miroir de poche, etc.
En ce moment : parapluie, lunettes de soleil (paradoxe!).
Je me rends compte que depuis que je ne suis plus étudiante, le contenu de mon sac a changé, avec notamment la disparition de la carte de bus et du livre, au profit des clés de voiture… Drôle non?
C’est pas PierreKlein qui a pris la photo, mais voilà :
 Si vous aussi vous voulez partager le contenu de votre sac, envoyez-moi vos photos, je les publierai ici !
Les filles, envie de découvrir d’autres sacs? Visitez la rubrique « La Main dans le sac de… » sur le site madmoizelle.com
On dirait que c’est tendance de s’intéresser aux sacs des filles…

Pssst …. Si les sacs pèsent lourd c’est pas étonnant : tous les magazines sortent en version poche maintenant, même Madame Figaro !

Pour acheter le livre : Le sac

[/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Rechercher

À la Une

Réservez votre séance

Choisissez votre formule
Je vous envoie un bon cadeau ?



Bulles de mode

Vous aimerez aussi

Vous aimez la mode et voulez en faire un métier ?

Vestes Cintres BD

Le personal shopping est un métier né aux Etats-Unis après la Deuxième Guerre Mondiale. Il a pour but de guider les personnes qui ne s’y retrouvent pas dans les magasins, et aussi à la maison, à travers ce que l’on appelle des analyses de penderie ou tri de garde-robe.
C’est un métier centré sur l’humain et l’accompagnement bien-être des personnes qui ne savent pas comment se mettre en valeur ou tout simplement associer les vêtements entre eux. C’est un métier d’avenir qui est peut-être fait pour vous ? Pour en savoir plus, téléchargez vite votre guide offert :

bullesdemode_logo

Rechercher