Coup de coeur pour la nouvelle campagne prêt-à-porter Balenciaga : une présentation originale, décalée, qui donne envie de faire pivoter l’écran, le magazine, l’abribus, pour mieux voir.

J’avais déjà noté une tentative de format « paysage » par Zadig et Voltaire* il y a peut-être un an ou deux, mais l’impact n’était pas aussi moderne, dynamique et fort.
C’est l’imbrication de silhouettes portrait et paysage qui fait la force de la pub je pense.

Balenciaga
Balenciaga prêt-à-porter

Bulle à part, faire participer activement le destinataire de la campagne, voilà la nouvelle tendance en manière de communication ; d’habitude, c’est une participation je trouve plus passive, à travers la création d’un sentiment de curiosité, d’attente, à travers le suspense, d’un message incomplet, sans la marque, le slogan ou le symbole de la marque.

Pour en revenir aux vêtements de cette collection : on note le cuir toujours (j’ai quand même des interrogations par rapport à la jupe en cuir par 35 à 40 degrés…), les bottines ajourées très originales et colorées (j’adore) une superposition de matières, couleurs et imprimés, et toujours une silhouette ceinturée, à la japonaise.

*Pour info : l’affiche de Zadig et voltaire, sans le texte publicitaire :

Zadig et Voltaire pub