Ca y est ! J’ai reçu My Little Box d’Avril ! Intitulée « My Little Spring Box« , elle est une ode au printemps !

A l’intérieur, un jus de légumes thaï, un petit pot de terre avec une graine mystère – il faut arroser pour voir ! – un brumisateur Caudalie à l’eau de raisin bio, un flacon de Daisy, l’eau de toilette signée Marc Jacobs (la marguerite du paquet 🙂 ), un mini-vernis à ongles L’Oréal framboise, un mystère : la dose minceur (j’ai pas encore compris ce que c’était), un lait liftant Clarins, et parce que je suis une veinarde (d’après le petit carton joint au flacon) un flacon d’une nouvelle huile Caudalie, qui ne sortira que dans un mois !!! La classe 🙂

My Little Spring Box Avril 2012 (3)My Little Spring Box Avril 2012 (6)

L’habituel carnet du mois présente des astuces pour être au top pour le début des robes d’été, et un petit bracelet en tissu imprimé de fleurs vient terminer le paquet.

Les émotions liées My Little Box

Chaque mois, c’est un vrai plaisir de recevoir ces surprises ! My Little Box génère tout un tas d’émotions :

La joie tout d’abord, quand on ouvre la boîte aux lettres un jour (souvent un samedi pour mon cas) et qu’on aperçoit qu’il est là, le petit paquet aux couleurs de My Little Box !

La curiosité ensuite : comment s’appelle la boîte ? qu’y a-t-il à l’intérieur ? quelles surprises m’attendent ?
On a l’impression d’être un gosse devant un cadeau de Noël …

Une fois ouverte la boîte, l’empressement : et ça c’est quoi ? et ça ? Et encore ça ?

My Little Spring Box Avril 2012 (8)

Une fois qu’on a découvert tout le contenu de la boîte (perso je suis fan des produits de maquillage et vernis, mais ça vous le saviez déjà… Il y aurait des chaussures dedans, vous sauriez où irait ma préférence 🙂 ),

La satisfaction, et

La déception : c’est déjà fini !
Ca peut arriver aussi quand on reçoit un produit qui ne nous intéresse pas vraiment, par exemple quand j’ai reçu le sérum liftant d’YSL… Bon, heureusement Maman est passée par là, et hop, le tour est joué 🙂

La stratégie My Little Box par My Little Paris

Maintenant, revenons sur la stratégie développée par My Little, site internet de bons plans et astuces déco, beauté, shopping, restaurant, sorties, etc..

My Little Paris c’est l’histoire d’un grand succès : un site au départ parisien, né avec peu de moyens, développé grâce à une levée de fonds en 2008, décliné depuis en sites : locaux (Lyon, Marseille), national (My Little Web), spécialisé dans les mariages (My Little Wedding), pour les mamans (My Littke Kids).

La franchise est aussi développée via une application smartphone et des pages Facebook très fréquentées.

Mais ce n’est pas tout : le succès c’est aussi deux livres, My Little Paris et My Little Lyon, succès en librairies (impossible de trouver des chiffres 🙁 ).

My Little Paris Franchises

Une start-up qui fonctionne à plein régime, avec un service de pub qui a quadruplé en un an.

Facteurs-clé de succès et Business Model de My Little Paris

Les facteurs-clé de succès ?

L’idée de départ, de Fanny Péchiodat : combler un manque, avec une newsletter différente, courte à lire en même temps qu’on prend le café le matin (à la New-Yorkaise), et des bons plans et adresses secrètes. Le ton est celui de la confidence.

L’autre idée de génie : travailler avec l’illustratrice Kanako, dont les dessins incarnent l’esprit My Little Paris : fraîcheur, accessibilité, fiabilité et originalité.

La newsletter est d’abord diffusée à une cinquantaine de copines, et les inscriptions explosent : en trois jours, près de 300 lecteurs ! Pour vous donner une idée, My Little Lyon lancé en septembre 2009, comptait déjà près de 25 000 abonnés à la veille de 2011.

Pourquoi autant d’abonnés ? Dans une interview donnée aux Echos, Fanny Péchiodat répond : «La clef : savoir grandir sans perdre notre état d’esprit. Nous nous adressons à 800.000 personnes mais chacune d’elles a l’impression de recevoir le mail d’une copine

La ligne éditoriale du site est d’ailleurs très claire : tous les services ont été testés, et achetés. Pour le reste, il y a les emails partenaires, qui diffusent moyennant finance, leur service, si celui-ci répond aux critères définis par My Little Paris.

My Little Box, innovation média et publicitaire

My Little Paris vit bien sûr essentiellement de la publicité, diffusée sur le site, mais aussi à travers Facebook, ou les emails partenaires (en 2010, 3000€ l’e-mail partenaire d’après une de nos sources. MAJ 14mai 2012 : email partenaire province + une partie de Paris / IDF : 20 000 €…)

Depuis quatre mois, une nouvelle diversification a vu le jour : My Little Box.

L’idée découle directement des newsletters : le même esprit, mais livré chaque mois chez vous.
Dans une petite boîte, des flacons miniatures de produits cosmétiques, de petits livrets de conseils et astuces, entre autres choses.

My Little Box Detox by Bulles de Mode (3)

L’innovation My Little Paris ? Proposer une pub qualifiée en 3D, en permettant aux marques d’envoyer leurs produits auprès de 25 000 personnes à ce jour. Des personnes oui, mais surtout une clientèle ciblée, à l’écoute, et avec un potentiel d’achat important, car « recommandé par My Little Paris », un gage de crédibilité, originalité et fiabilité. (MAJ 14 Mai 2012 : les marques offrent les produits mais ne paient pas leur participation aux My Little Box).

Cela me fait penser à ce concept canadien : Panty by Post. L’idée ? Recevoir une petite culotte surprise chaque mois dans sa boîte aux lettres ! C’est drôle, c’est justement dans une Newsletter My Little Lyon que j’avais découvert ce concept…

My Little Paris, c’est une « petite » entreprise très rentable 🙂

En effet, à terme, My Little Box pourrait représenter 40% des revenus de l’entreprise, estimés à près de 10 millions d’euros en 2012…