Ca n’aura échappé à personne, la sortie du nouveau film de Tim Burton avec Johnny Depp a inspiré le monde de la création tout entier. Maquillage (Paul & Joe Edition limitée), chaussures, vêtements… On se sent l’âme très Alice en ce moment.
Versace et Louis Vuitton
                  Versace et Louis Vuitton, même inspiration !
Pourquoi cet élan fantasmagorique? Pourquoi cet impact marqué, remarquable par la variété des secteurs « touchés »? Avons-nous tant besoin de rêver aujourd’hui?
Les superhéros nous plaisent depuis quelques années déjà (Superman, Spiderman, Batman, Catwoman,…), mais là, le Fantastique est devenu roi !
Apparemment, on ne trouve plus le bonheur en faisant carrière, comme dans les années 80, ou en étant une (Desperate) Housewife… Il ne s’agit pas d’une question purement féminine, c’est vraiment les valeurs globales de la société qui sont chamboulées.L’émergence d’un nouveau monde (digital, numérique, virtuel), avec ses règles et codes, dans lequel tout est possible (Je suis qui je veux sur Facebook, na !), est pour moi signe de la force actuelle des univers magiques et imaginaires.Regardez le succès d’un film complètement « délirant » (au sens propre) comme Avatar. La science-fiction aborde de nouveaux thèmes purement imaginaires, fictifs (sans jouer sur les mots 🙂  ), mais en ayant ce côté rassurant, apporté par la science (il faut bien un garde-fou quand même !).

J’avoue que ça me plaît bien. Cet univers ouvre la porte (il suffit de manger le biscuit bleu pour atteindre la clé sur la table) à une certaine touche de … fantaisie 🙂