Oui, je sais, c’est l’hiver, il commence à faire froid, mais ça me réchauffe de penser Maillots de Bain.
Alors voici le travail de Paolita, une jeune anglaise très talentueuse.

Paolita ?

Créée en 2010, Paolita est une jeune marque de beachwear, que j’ai découverte au salon Mode City cet été. Ce qui caractérise la marque, c’est l’émotion qu’elle cherche à transmettre, notamment à travers l’utilisation de la couleur.

Ses références, la créatrice les puise dans l’histoire de l’art et du costume, sa seconde passion. Pour elle, on peut trouver dans l’art un vrai reflet de la société contemporaine. Les techniques changent, mais les gens sont les mêmes !

Elle utilise ses / ces références dans sa conception graphique, en témoignent par exemple ces visuels :

J’adore !

Elle admire aussi le travail de créateurs comme Alexander McQueen et Hussein Chalayan, des visionnaires inventifs qui cassent les codes de la mode et lui permettent de se renouveler par ruptures.

Anna Paola s’est formée chez les tailleurs de Savile Row, célèbre avenue à Londres, elle en a  gardé le sens de la coupe, et la qualité irréprochable. Pour ses collections, c’est un savoir-faire gage de qualité.

La collection Paolita Eté 2012

Pour la collection Eté 2012, la créatrice a travaillé un thème alliant exotisme, voyages et esprit nautique.

Des thèmes qu’elle reconnaît très clichés pour du maillot de bain, mais qu’elle a choisi à dessein, pour se lancer un défi. Pour le traiter à sa manière, elle y insufle par exemple des influences grecques et mexicaines !

Il en résulta deux lignes : Voyage et Floreana.

Question formes, toutes types de maillots existent, pour répondre à toutes les morphologies.

Elle est vendue en ligne bien sûr, mais aussi chez Selfridges, et dans des Pop Up Shop, le dernier en date à Marble Arch, à Londres.

Quelques modèles :

Psst : Vous trouvez pas que la mannequin ressemble à Nicolette Sheridan, Edie Brit, dans Desperate Housewifes?
Mention particulière aux robes de plage en dentelle…

Comment réussir sa com’?

Le nom de la marque est dérivé du prénom de la créatrice, mais pourquoi un rouge-gorge comme symbole ?
Tout simplement parce que le nom de jeune fille de sa mère était » Robin » (le mot anglais pour rouge-gorge).

Ce que nous montre Anna Paola, c’est qu’en ayant une communication originale et créative, et surtout qui vous ressemble, on peut affirmer son identité de manière forte et incontestable.

C’est indispensable pour émerger aujourd’hui, il faut avoir une image forte. Même quand on débute.