Christian Dior et moi, c’est le titre d’un livre écrit par M. Dior lui-même au sujet de son travail de couturier. Rendez-vous compte, il est mort 10 ans après avoir fondé sa maison de couture avec l’aide de Marcel Boussac. Et il a eu le temps de marquer son temps et d’écrire ses mémoires, avec un vrai talent littéraire!

Christian Dior et Moi - Mémoires de Christian Dior

Christian Dior et Moi – Mémoires de Christian Dior

Dior et moi c’est aussi le titre d’un documentaire de Frédéric Tcheng sur la maison de couture Dior, à l’arrivée de Raf Simons, en mai 2012 à la création. J’ai vu ce documentaire hier au cinéma Comoedia de Lyon, et je vous le recommande chaleureusement !

Dior et Moi - Frédéric Tcheng

Affiche du dcumentaire Dior et moi par Frédéric Tcheng

♦ Pour les parallèles entre Raf Simons et Christian Dior. Etonnants de pertinence !
♦ Pour la créativité respectueuse de l’ADN de la maison de Raf Simons. Et pour son émotivité attendrissante.
♦ Pour la découverte de la personnalité de Raf Simons, si discret dans les médias, et de son assistant hyper sympathique Peter Mulier.
♦ Pour le savoir-faire extraordinaire des couturiers et couturières de la maison Dior. Et leur solidarité à toute épreuve (6 personnes à débroder les perles d’une robe modifiée H-12 avant le défilé !)
♦ Pour les coulisses de la préparation d’une collection haute-couture. La première de Raf Simons chez Dior, et sa première collection Haute-Couture ever !
Un vrai challenge, en deux mois, pour un habitué du prêt-à-porter et de ses délais de préparation plus en amont !

Un documentaire sur la maison de couture Dior

J’ai aimé que ce reportage montre le côté humain de la création haute-couture. Des petites mains expertes, des émotions, des instants de grâce, et d’autres de grand stress.

L'atelier de Couture Dior - Dior et moi

L’atelier de Couture Dior – Photo Dissidenz film

J’ai accroché au très beau texte de Monsieur Dior, qui rythme le reportage, et exprime avec le sens de la formule la façon de travailler d’un génie modeste qui explique avoir eu du succès simplement peut-être parce qu’il avait formalisé sans le vouloir les attentes des femmes après-guerre.

L’esprit Dior

La féminité d’abord, des femmes fleurs, délicates, douces, avec des corolles de jupes colorées, des silhouettes marquées, avec des tailles.
Un héritage qu’a su épurer Raf Simons, quoi qu’il en dise : »je ne suis pas minimaliste, j’ai travaillé pour une maison minimaliste ».
Des volumes toujours, mais raccourcis, modernisés par les autres pièces de la tenue. Là un pantalon, ici une robe dégrafée portée en redingote, là un imprimé sur le fil lui-même, à l’ancienne, d’après une oeuvre de l’artiste Sterling Ruby.

Raf Simons chez Dior Haute Couture - Dior et moi

En plein réflexion devant ses silhouettes… Photo Dissidenz Films

C’est un vrai plaisir de découvrir le travail d’un styliste qui a été confronté immédiatement à une pression incroyable.
Impressionnant, M. Simons. Et bravo !

Bande-Annonce Dior et moi

Dior et moi, un film de Frédéric Tcheng (Feel Good Movies), distribué par Dissidenz film, dernière séance mardi 14 juillet 11h au Comoedia Lyon. A ne pas manquer ! Surtout si vous avez aimé les documentaires de Loïc Prigent, dans la même veine 😉