Cette rentrée fera sans doute date dans l’histoire de la mode, car c’est ce mois-ci que la plupart des grands noms de la mode se sont rassemblés pour défendre une même idée. Il est temps que la mode s’adapte vraiment et durablement.
De quoi s’agit-il au juste ? Comment pouvez-vous participer ?

 

Une grande concertation pour la mode de demain

Elles sont une dizaine, les enseignes de mode, les fédérations à s’être mises ensemble pour lancer cette grande concertation. Galeries Lafayette, Etam, La Redoute, Eram, le Slip Français, la Fédération du Prêt-à-Porter Féminin, etc.

 

L’objectif ? Recueillir les propositions commençant par « Il faut que » de 100 000 citoyens.
Des personnes qui aiment ou qui n’aiment pas la mode, mais qui veulent participer au changement. Si vous n’avez pas d’idées, vous pouvez aussi voter pour les propositions déjà déposées jusqu’au 25 octobre 2020.

 

La mode doit s’adapter

Vivienne Westwood pour Go for Good

Avec cette grande concertation ambitieuse et ouverte à tous, le secteur de la mode aimerait étudier de manière plus approfondie les nouveaux désirs des personnes, dans un contexte de changement sociétal important.
Les Galeries Lafayette, membres fondateurs du projet et impliqués avec Go For Good depuis 2018, ont lancé une série d’événements. « Changeons la Mode » veut favoriser les échanges entre marques et consommateurs et initier un changement devenu depuis longtemps indispensable.
Parmi ces événements, des Talks avec des personnalités, comme par exemple la créatrice militante de longue date, Vivienne Westwood.
La créatrice présente aussi ses collections dans un pop-up store à Paris jusqu’au 14 octobre.
Galeries Lafayette s’engage à proposer 25% de vêtements et accessoires respectant leur charte GO FOR GOOD d’ici 2024, et à sélectionner les marques de leur assortiment en fonction des critères de celle-ci.

L’interview de Guillaume Houzé au sujet de Changeons de Mode.

Que peut-on faire ?

  • Acheter moins : emportées par la Fast-Fashion, les marques sont entrées dans un cycle négatif de nouveauté à tout prix, en mettant au second plan la fabrication vertueuse ou la qualité de production. Résultat les vêtements d’aujourd’hui tiennent moins bien dans le temps qu’il y a encore 10 ans.
  • Se tourner vers le seconde-main : un moyen fantastique de trouver des vêtements originaux et de qualité à moindre coût, et sans utiliser de ressources supplémentaires.
  • Recyclez vos vêtements, soit en les transformant, soit en les donnant.
  • Privilégiez les marques locales / nationales qui fabriquent en local / en France ou à défaut en Europe plutôt qu’en Chine ou Asie du Sud-Est.
  • Pensez 4R : Rechargeable, Réparable, Remplissable, Réutilisable.

Si vous voulez aller plus loin, voici deux livres pour approfondir :

Si tous les poissons nagent dans le même sens, on arrive à changer la direction du monde.
Dory, philosophe, le monde de Némo.