Fine stratège Marketing, la marque de cosmétiques Bobbi Brown surfe sur le succès du livre Fifty Shades of Grey (50 Nuances de Grey en français).

Fifty Shades of Grey / 50 Nuances de Grey, LE livre « Mom porn » de l’année

Vous avez forcément entendu parler de ce livre événement, qui passionne les Etats-Unis depuis plusieurs mois et qui s’apprête à déferler sur la France.

On a rarement vu ça dans l’univers de l’édition pour adultes.
Après Twilight, pour les ados, et Harry Potter pour les enfants, c’est un livre « assez hot » si la litote vous est familière, ou carrément érotique si elle ne l’est pas.
Un « Mom Porn » comme le disent les Américains. Pas besoin de traduire je crois 🙂

(lien Amazon)

Je ne l’ai pas encore lu, mais l’histoire est celle de M. Grey, un homme hanté par des fantasmes SM et d’une jeune étudiante américaine, Anastacia.
Relation, tension (sexuelle), initiation, séduction, une histoire de passion imaginée d’abord comme un « Fan-Art », une création inspirée par une œuvre à succès, en l’occurrence Twilight, par E.L. James. Encore une britannique à la plume talentueuse !

Deux tomes vont paraître bientôt, et un film est en préparation, avec comme acteurs pressentis, Justin Bieber, Ryan Gosling dans le rôle de Grey ou encore Emma Watson dans le rôle de l’étudiante. Un blogbuster assuré, à l’image du livre, déjà vendu à plus de 31 millions d’exemplaires!

Bobbi Brown et ses nuances de gris

Bobbi Brown est une marque de cosmétiques lancée par Bobbi en 1991, après une carrière de maquilleuse professionnelle à New-York. Elle se fait remarquer notamment pour son travail sur la photo de couverture d’un Vogue US avec la débutante Naomi Campbell (Photo : Patrick Demarchelier).

Bobbi Brown Naomi Campbell Vogue US Patrick Demarchelier

Photo : www.bobbibrowncosmetics.com

Forte de son succès, elle saisit toutes les opportunités, et crée sa marque de produits cosmétiques.

Elle révolutionne le monde du maquillage à l’époque en mettant à la mode l’effet « No Make-Up » que le marketing appellera bientôt le « Nude ». Elle propose le premier rouge à lèvres qui ne sent pas, dont l’application sublime les lèvres mais avec un rendu super natuel.

En cela elle était complètement pionnière et dans son époque : le minimalisme des années 90, avec la sobriété (mixte) de créateurs comme la marque Calvin Klein par exemple. Elle se fait connaître aussi par la qualité de ses fonds de teint, créés avec une base de pigments jaunes, à l’inverse des autres marques de maquillage, qui utilisaient des pigments roses.

Toute marque de maquillage utilise aujourd’hui le marketing pour vendre chaque saison ses produits : la naissance des « collections », comme en Mode en est le témoin absolu. Cette saison, Bobbi Brown pousse la stratégie marketing au maximum en misant sur un jeu de mots pour mettre en valeur une collection de maquillage avec des fards à paupière gris sexy:

« When did grey get so Naughty? » (en français : « Quand est-ce que Grey/le gris est devenu si vilain/coquin ? »).

Bobbi Brown Cosmétics Fifty Shades Grey 50 Nuances Gris

L’humour, mais aussi le sulfureux clin d’oeil au livre rendent cette collection de palettes de fards à paupière ultra-désirables…

Vous vous rappelez peut-être des gris Dior : Gris Montaigne, Gris 57th, … etc.
Vous vous souviendrez en revanche certainement des fards à paupière Bobbi Brown, surtout si vous avez déjà lu le livre 😉

Et vous ? Vous avez lu Fifty Shades of Grey / 50 nuances de gris ? Que pensez-vous de la stratégie de Bobbi Brown ?