Hier, moi aussi j’ai mis mon réveil à 5h pour être dans les premières à la fête rituelle organisée chaque hiver par H&M depuis quelques années.Le shopping de « guest designer », ainsi que le nomme le ticket de caisse.

Après une petite erreur de parcours : comment ça y a pas à la Part Dieu?
J’arrive rue de la Ré, ou des grilles de fer annoncent déjà la cohue à venir…
Accueil sympa des ouvreuses avec café et croissants, on me remet le sésame, un bracelet de couleur, qui correspond à un strict horaire de passage.Gloups, je ne fais pas partie des premières, mon bracelet est déjà la troisième tranche horaire !!! Qu’à cela ne tienne, la boutique Homme, elle, est ouverte en libre-service à partir de 8h. Ca tombe bien, j’avais remarqué des produits homme surtout 🙂

A l’heure dite, je fais partie du trio de tête ! Concentration, pour traverser vite – mais en marchant – le rez-de-chaussée, en direction des escaliers. Il vaut mieux connaître leur emplacement pour gagner du temps ! (ou alors suivre la foule, c’est possible aussi 😉 )

Concentration pour placer les talons correctement sur les marches, pour éviter de déraper, et disparaître dans la foule. Garder son avance est clé !!!
Là, ça y est, je crois le voir, le Saint Grââl, le stand homme !
Un îlot de luxe dans un océan de fast-fashion…Ah, y a pas les derbys bleues, tant pis (pas de regret, ça commence au 40, dommage pour moi trois tailles de trop !), mais y a le T-Shirt violet, et les noeuds pap !!!

Un très bel imprimé panthère, et bien sûr, les cravates… AHHHHH !
Pour ressortir, c’est pas évident, y a du monde partout… Finalement si, y a cohue, mais les gens restent zen (pas d’oeil au beurre noir, pas d’ecchymoses, ouf !)
Une fois le shopping fait, on descend attendre patiemment de pouvoir entrer dans l’enclos l’espace Lanvin.
Les fermiers vigiles sont là pour veiller « au grain » (pas pu m’empêcher sorry 🙂 ). Papiers siouplé ! Enfin, bracelet quoi. Pas la bonne couleur? Au coin !
Enfin, retentit l’alarme : « Attention, porteurs de bracelet jaunes, il vous reste une minute dans l’espace Lanvin »
Le stress !!!!!
Une seconde fois, « merci de quitter l’espace Lanvin ».
Là, on attend un peu, et Ô surprise, les vendeuses réapprovisionnent les rayons !!!! Miracle ! La stratégie de pénurie aurait-elle trouver sa fin, devant l’implacable besoin de rentabilité, et d’augmentation des ventes?
Il n’en demeure pas moins que la quantité d’accessoires est limitée : pas plus d’un par personne !
Qu’à cela ne tienne. Après quelques embûches, mon choix est fait.
Je repars joyeuse, mon sac collector sous le bras, avec en prime le cintre H&M loves LANVIN !!!