En grande pompe en 2009, Thierry Frémaux, directeur du Musée Lumière et  délégué  général du Festival de Cannes, lance le Festival du Cinéma de Lyon autour d’une grande rétrospective des films de Sergio Leone, avec  entre autres Clint Eastwood comme super guest-star.

Cette année, c’est le cinéma de Luchino Visconti qui est mis en avant, à travers des copies neuves ou restaurées. 

Les films diffusés : Les Amants diaboliques (Ossessione, 1943), La Terre tremble (La Terra trema, 1951), Bellissima (Bellissima, 1951), Senso (Senso, 1954), Les Nuits blanches (Le Notti bianche, 1957), Rocco et ses frères (Rocco e i suoi fratelli, 1960), Le Guépard (Il Gattopardo, 1963), Sandra (Vaghe stelle dell’Orsa…, 1965), L’Étranger (Lo Straniero, 1967), Les Damnés (La Caduta degli dei, 1969), Mort à Venise (Morte a Venezia, 1971), Ludwig ou le crépuscule des dieux (Ludwig, 1973), Violence et passion (Gruppo di famiglia in un interno, 1974), L’Innocent (L’Innocente, 1976)
Une exposition de photos sera proposée à la rentrée à la Préfecture, sur le thème Violence et Passion. 
D’autres films, notamment du cinéma muet, seront également proposés. Le festival assure donc une nouvelle fois son rôle de médiateur culturel, en présentant au plus grand nombre, des oeuvres rares, voire oubliées. 
La billeterie est ouverte, notamment pour la cérémonie d’ouverture. Attention, la moitié des places ont déjà été vendues, alors ne tardez pas !
Pour plus d’informations, consultez le site du festival ici.
Pour les nostalgiques de l’édition 2009, c’est .