Je rêve d’aller à Paris car en ce moment, il y a plusieurs expositions qui me font rêver, mais les derniers mois de grossesse sont très fatigants et sans nounou, difficile de s’absenter !!! Alors je rêve devant les affiches !

Barbie au Musée des Arts Décoratifs

Barbie a déjà fêté 57 ans, mais elle est comme Madonna, elle sait se renouveler, elle s’adapte en permanence. Vous avez vu la dernière collection de poupées « mannequin » ? Elles répondent aux polémiques sur les proportions irréalistes de Barbie pour proposer pour la première fois des poupées de morphologies différentes, à l’image de la diversité des corps mondiale. Une nouvelle façon de séduire les petites filles (et de contrer la baisse des ventes depuis 3 ans) !

Barbie morphologie

Pour cette rétrospective, le Musée des Arts Décoratifs – un de mes musées préférés, hébergé dans l’aile Nord du Palais du Louvre, et dont la librairie m’envoûte complètement ! – expose 700 Barbies sur 1500m2.

Barbie Arts Décoratifs Paris Expo 2016

Cette exposition a été conçue avec comme ambition de s’adresser à différents publics : les adultes pourront y voir une réflexion sociologique à travers un jouet emblématique et les enfants s’émerveilleront devant les paillettes, les strass, les accessoires de la poupée vedette. Il faut dire que Barbie a été habillée par les plus grands couturiers, qu’elle a été la muse des plus grands artistes, et qu’elle a bien sûr exercé tous les métiers, d’astronaute à vétérinaire en passant par hôtesse de l’air et sauveteur !

Photo Ma Récréation

Photo Ma Récréation

Sur les réseaux sociaux on parle beaucoup du mur de vêtements proposés par Mattel  – toute la collection ! J’aimerais trop voir ça !!! Je crois que je vais me rabattre sur le catalogue de l’exposition !

 

Anatomie collection - musée mode palais galliera paris

Anatomie d’une collection au Palais Galliera

Une expo qui a ouvert en mai, dont l’ambition est de décrypter ce qui fait l’âme de la collection du Musée de la mode de Paris.

Un projet original, une thématique qui permet de mettre en lumière des pièces incroyables, portées par des personnalités, et d’autres vêtements et accessoires, portés par des anonymes mais qui par leurs caractéristiques enrichissent le fonds de Galliera.

La robe de Joséphine impératrice, le tablier d’une infirmière de la 1ère Guerre, le manteau d’Elsa Schiaparelli, le tailleur d’Audrey Hepburn…

Quelque part, le Musée de la Mode de Paris cherche à présenter, au-delà du vêtement, la personnalité qui l’a porté, qui a incarné le vêtement.

 

 [D’après Nathalie Heinich], ce qui transfigure de simples objets en reliques, c’est bien cette relation de « croyance », qui augmente l’objet de significations extrinsèques à sa matérialité. Ainsi, le vieux manteau élimé que conserve le musée Carnavalet n’est plus un vêtement parmi d’autres, dès lors que le visiteur apprend son illustre provenance : il est celui-là même dans lequel Marcel Proust s’emmitouflait dans les dernières années de sa vie… Considérées comme des « objets-personnes », c’est-à-dire comme des choses possédant les propriétés d’un être humain et que l’on respecte donc au même titre, les reliques sont, comme leurs référents, uniques et insubstituables.
Extrait du catalogue.

En parallèle, l’objectif de cette exposition, qui offre à découvrir 100 pièces de la collection immense du Palais Galliera – 243 000 pièces environ… dont 7000 de Haute-Couture, griffées – est de présenter le travail de collection et de conservation justement. Comment choisir ? Comment présenter ? Comment raconter ? Un travail méticuleux, de recherches, de collecte d’informations qui est mis en valeur au Palais Galliera. J’avais abordé ce thème, l’organisation d’une exposition, si cela vous tente de relire les deux articles 🙂

A découvrir jusqu’au 23 octobre 2016.

Fashion Forward, 3 siècles de Mode

Fashion Forward Expo mode Arts Décoratifs Paris

Autre musée, autre collection, celle des Arts Décoratifs, fondés

notamment par Pierre Bergé, qui présente à l’occasion de ses trente ans une immense exposition chronologique, pour raconter la mode en 300 pièces – presque une par an ! L’histoire de la mode, en accéléré, Fashion Forward !

C’est la première fois que le musée propose une exposition de cette envergure. L’avantage, c’est qu’elle ne nécessite pas de connaissances particulières et que tous les publics pourront en profiter!

Petite particularité : pour cette exposition, les vêtements sont présentés en dehors des vitrines attendues habituellement, pour permettre plus de proximité avec les visiteurs.

L’info insolite et marketing : cette expo est sponsorisée par … H&M, qui cherche sans doute une légitimité parmi les grandes marques durables de mode, celles qui ont fait / font date, par l’innovation.

Dans cette optique, la marque suédoise présente des robes de mariée à éclairage LED issues dans sa dernière collection Conscious (mode éthique et durable). Magique  !

Robes HetM - conscious - fashion forward - MarieClaire

Source : marie-claire.fr

Quelques images de cette belle expo :

L’expo est à voir au Musée des Arts Décoratifs (Louvre) jusqu’au 14 août.

Frise chrono histoire de la mode

Si vous avez la chance d’aller voir une de ces trois expos, pensez à moi et profitez !
Prochain article expo mode dans quelques jours, au sujet d’une exposition à Saint-Etienne… Teaser !