En rangeant quelques papiers ce week-end pour préparer mon prochain cours sur la publicité dans le luxe, je suis retombée sur cette publicité de la marque de vêtements LPB Les Petites Bombes. Je l’avais soigneusement mise de côté… Je ne sais pas vous, pour moi cette image m’est vaguement familière, et ce n’est pas seulement parce qu’elle était partout l’hiver 2011-2012…

LPB Les Petites Bombes pub AH 2011 inspi Newton Bourdin

Dans la rubrique No Comment, vous le savez, j’aime bien confronter une image, une vidéo à une référence qui m’a sauté aux yeux, ou qui s’est dévoilée subtilement.

Le trash fait vendre !

Dans cette campagne assez décalée pour faire la publicité d’une collection de vêtements on remarque : une jeune femme blonde, très belle, maquillage sophistiqué, allongée sur le dos, le regard fixe et écarquillé, une pose pas très naturelle, voire… mortelle, comme si elle venait de chuter, assassinée : l’évocation du sang sur le plancher avec la doublure sanguine de sa veste, le sac dont le contenu gît près d’elle épars, une autre allusion à la mort dans le bouquet de fleurs coupées… Assez glaciale et perturbante cette image non ? On est loin des campagnes joyeuses qui disent « Ouais super, la nouvelle collection Trucmuche est dans les magasins ! »

Forcément, cette publicité interpelle. Elle ne vous laisse pas indifférent(e), et c’est là qu’est tout l’intérêt (et l’objectif de LPB !).

Dans cette image, j’ai l’impression de retrouver les codes qui ont marqué le travail de deux photographes de mode bien connus : Helmut Newton tout d’abord, et Guy Bourdin ensuite. Deux photographes (un peu) trash très populaires dans les années 60-70… Guy Bourdin a notamment fait les campagnes de Charles Jourdan pendant quelques années. Dans ses images, comme dans celle de Newton un peu plus tard, il y a souvent une tension érotique ou bien macabre…

Ce n’est pas la première fois que l’équipe créative de LPB s’inspire de Newton. Je vous en avais déjà parlé à l’occasion de leurs publicités sur les pistes d’un aéroport. Cette fois, la référence est plus complexe, puisqu’elle mélange deux inspirations. Je vous ai fait une sélection de photos de ces deux artistes.

guy-bourdin-6 Bourdin Guy 1978

500full-catherine-deneuve-helmut newtonCatherine Deneuve par Newton the-libertine-magazine-the-nude-in-vogue-special-edition-guy-bourdin-for-vogue-russia-winter-2012-9

Hommage à Bourdin dans Vogue Russie 2012

Guy BourdinGuy Bourdin artwork_images_424236030_432375_helmut-newtonHelmut Newton

Il y a un air familier avec la pub LPB non ? Cette campagne / ces photos vous choquent-elles ?

Si d’autres inspirations plus ou moins subtiles vous intéressent, rendez-vous sur le site de Lilah Ramzi, historienne de mode spécialiste de la question : Part Nouveau.