Bijoux et identité touaregs au Musée des Confluences de Lyon [Expo]

La nouvelle exposition événement du Musée des Confluences de Lyon fait la part belle à l’esthétique touareg,
ce peuple africain traditionnellement nomade aujourd’hui réparti principalement à la croisée du Niger, du Mali et de l’Algérie.

Fondée sur un don exceptionnel de plus de 450 bijoux, l’exposition dévoile à travers son parcours, les codes esthétiques et culturels qui permettent de déchiffrer l’identité touareg.

Des bijoux touaregs exposés au Musée des Confluences

Pensée comme toutes les expositions du Musée, l’exposition Touareg cherche à replacer le thème de l’exposition dans son contexte actuel, la société touareg contemporaine et son identité.

Pour ce faire, elle entraîne le visiteur dans un parcours très rythmé, en commençant par les clichés que nous avons tous en tête en ce qui concerne les hommes bleus… la couleur de leurs voiles d’apparat et de prestige, déteinte sur leur peau, tant elle est saturée d’indigo!

Touareg Voile Bleu Expo Confluences

Photo : Guillaume Lecoquierre / Flickr

Puis l’exposition évolue, vers la retenue et la pudeur extrême de ces hommes poètes, qui se voilent la bouche pour ne pas dévoiler leurs émotions. La poésie, dans un musée dédiée à l’homme, aux sociétés, cela peut paraître logique, mais c’était pour moi une surprise, étayée par celle des bijoux, qui suivent dans le parcours.

Au-delà de la géométrie : la poésie des formes

Sans vous en rendre compte, vous connaissez probablement l’esthétique touareg, car elle inspire très souvent les créateurs de mode et d’accessoires. De Cotélac à Hermès, qui fait réaliser certains de ces fermoirs maroquinerie par des Touaregs, les emprunts à la culture de ce peuple sont nombreux.

BIjoux Touaregs Musée des Confluences Lyon

Aspirant à la sobriété, les Touaregs aiment la géométrie et l’équilibre des formes. Il en résulte des ensembles harmonieux, au choix de couleur mesuré, rouges de cornaline et jaspes, verts et bien sûr bleus. Les influences venues d’ailleurs – main de Fatima par exemple – sont reprises et réinterprétées en suivant ces codes. 

Main de Fatima Bijou Touareg Confluences

Datés du XIXème et du XXème siècle, les bijoux présentés ne pas sont très anciens, mais ils incarnent l’esthétique touareg et son évolution. Habituellement créés en argent, les bijoux touaregs évoluent depuis quelques années vers l’or, sous l’influence d’autres civilisations, européennes ou d’Arabie Saoudite.

Croix Agadez Bijou Touareg Musée Confluences

Une culture nomade, toujours en mouvement : les bijoux touaregs aussi

Collier terewt amulette Touareg Musée Confluences

Comme les hommes et les femmes qui les portent, les bijoux touaregs font la part belle au mouvement : franges, amulettes pendantes, jeux de cliquètements, l’esthétique touareg passe aussi par une recherche permanente d’effets dynamiques et sonores. 

Articulés, à franges ou a pampilles, avec des effets de brillance, les colliers-amulettes terewpt (ci-contre), tout comme les colliers shatshat, du nom du bruit qu’ils produisent quand on les porte, sont des colliers représentatifs de cette recherche.  

Le bijou participe aussi de la place des femmes dans la société touareg, offrant à chacune la possibilité de s’exprimer : les femmes touaregs sollicitent directement les artisans, font fondre leurs bijoux pour les transformer en fonction de leurs goûts, etc. 

Pour finir, les images et vidéos (dont clips musicaux) contemporaines qui complètent le parcours, donnent un éclairage inédit sur la culture touareg et son évolution actuelle.

La scénographie, réalisée par le musée est particulièrement réussie, à l’image de la vidéo de présentation de l’exposition, à découvrir ci-dessous :

Touaregs from Musée des Confluences on Vimeo.

A voir !
Touaregs, une exposition du Musée des Confluences du Lyon, à voir jusqu’au 4 novembre 2018. 

2017-11-15T00:58:23+00:00 Bijoux|

Leave A Comment